Yes You Web!

Publié le 25 janvier 2020

Nous avons déjà parlé dans ce blog de l’importance de la vitesse d’affichage de votre site internet, tant pour le confort des utilisateurs que pour les moteurs de recherche. En effet, ces derniers accordent beaucoup d’importance à ce critère pour positionner votre site internet dans leurs résultats de recherche.

Aujourd’hui, nous allons vous présenter 8 outils au top pour mesurer les performances de votre site, vous expliquer comment bien mener ces tests et interpréter les résultats. C’est partiiiiiiiiii !

Les meilleurs outils de mesure

Il existe de nombreux outils pour mesurer la vitesse et les performances de votre site web, certains sont payants, d’autres sont gratuits. Il ne s’agit pas de choisir l’un d’entre eux car vous pouvez cumuler les outils pour mener vos tests, chacun ayant des fonctionnalités différentes.

Ne vous faites pas trop d’illusions, vous n’obtiendrez jamais un 20/20 avec ces outils car la perfection est impossible à atteindre mais votre but doit être l’obtention les meilleurs résultats possibles pour vos utilisateurs, compte tenu des contraintes liées à votre site.

Ceci étant dit, faisons un petit tour d’horizon du marché en commençant par ceux que nous utilisons le plus et en finissant par un outil français à découvrir (cocorico !).

1. GTmetrix

Yes You Web!
GTmetrix est un très bon outil pour mesurer la vitesse de votre site en se basant sur 2 outils très populaires : Pagespeed et YSlow. Par défaut, vous êtes connecté à un serveur de Vancouver au Canada mais vous pouvez changer le lieu géographique de requête en créant un compte.

Le rapport est très clair et détaillé. Il vous donne des indications sur les améliorations à apporter avec les critères de chacun des outils.

Découvrir GTmetrix

2. Google Pagespeed Insights

Yes You Web!
Google Pagespeed Insights est un outil intéressant créé par Google. Il mesure la performance de votre site sur mobile et sur desktop. Vous pouvez aller voir le détail par type d’écran et résoudre les problèmes communs aux 2 versions et ceux spécifiques au mobile.

A noter que les recommandations fournies peuvent paraître un peu compliquées pour les débutants ou les personnes qui ne sont pas développeurs.

Découvrir Google Pagespeed Insights

3. Pingdom

Yes You Web!
Pingdom est l’un des outils de mesure de performance les plus populaires, désormais payant. Il est facile à utiliser et vous permet de sélectionner différents lieux géographiques, ce qui est très pratique.

Les résultats présentés sont faciles à comprendre avec une vue d’ensemble et vous pouvez accéder à un rapport détaillé ensuite. Vous voyez des pistes d’améliorations ainsi que les ressources individuelles qui sont chargées dans le site.

Découvrir Pingdom

4. WebPageTest

Yes You Web!
WebPageTest est un autre outil gratuit de mesure de vitesse. Il est un peu plus évolué que d’autres outils. Il vous permet par exemple de choisir un navigateur spécifique en plus d’un lieu géographique pour mener votre test.

Par défaut, il effectue le test 3 fois avant de vous communiquer les résultats. Il vous montre une vue détaillée de chaque test avec une possibilité de voir le rapport complet.

Découvrir WebPageTest

5. IsItWP Website Speed Test Tool

Yes You Web!
IsItWP est l’outil le plus convivial pour les débutants. Il vous permet de voir rapidement la performance de votre site, d’effectuer plusieurs tests et d’explorer en détail les choses qui ralentissent votre site.

Les suggestions d’améliorations sont bien organisées. Vous pouvez cliquer sur chaque catégorie pour voir les correctifs à apporter. Il permet également de mesurer le fonctionnement du serveur et propose d’autres outils utiles aux propriétaires de sites web.

Découvrir IsItWP Website Speed Test Tool

6. Uptrends

Yes You Web!
Uptrends est un autre outil de notre liste. Il permet de sélectionner une région géograhique, un navigateur et de regarder la version mobile et desktop du site. Les résultats sont faciles à comprendre et vous montrent le score Google pagespeed.

Vous pouvez ensuite regarder les résultats détaillés et fouiller pour comprendre quelles ressources ralentissent votre site.

Découvrir Uptrends

7. Byte Check

Yes You Web!
Byte Check analyse aussi le temps de réponse de votre site. Il est développé pour vérifier d’abord le TTFB (time to first byte). C’est le temps que met votre site à délivrer le 1er octer de données sur le navigateur de votre visiteur. C’est une approche pointue de mesure des performances du serveur sur lequel se trouve votre site web.

Découvrir Byte Check

8. Load Impact

Yes You Web!
Load Impact est un outil un peu différent des autres outils de la liste. Il vous permet de voir comment votre site ralentit lorsque de nombreux visiteurs arrivent en même temps (suite à la publication d’une promo sur les réseaux sociaux par exemple ou l’envoi d’une newsletter).

Cet outil est payant mais a également une version gratuite avec un test limité, qui vous permet quand même d’envoyer 25 visiteurs virtuels en 3 minutes. La version payante vous permet d’en envoyer beaucoup plus.

Découvrir Load Impact

9. Dareboost

Yes You Web!

Dareboost est un outil créé par un société rennaise 🙂 Il est très complet pour réaliser l’audit de qualité de votre site et vous permettre d’étudier des recommandations pour améliorer la vitesse de chargement des pages de votre site et donc l’expérience utilisateur.

Nous avons aimé des fonctionnalités que d’autres n’ont pas et qui peuvent vous être très utiles : recevoir des alertes personnalisées en cas de problème de performance, créer des scenarios pour identifier un problème dans un entonnoir e-commerce par exemple, comparer différentes versions de votre site ou le comparer à un autre… Nous n’allons pas tout lister ici ce serait trop long, mais très bonne impression, à découvrir.

Découvrir Dareboost

Comment bien effectuer vos tests

Maintenant que nous vous avons présenté quelques outils, vous devez savoir comment bien effectuer vos tests car lancer un test ne garantit pas forcément de comprendre comment votre site se comporte.

Pour vulgariser, Internet est comme une autoroute. Parfois, il y a beaucoup de trafic donc des ralentissements voire des embouteillages qui vont vous ralentir. A d’autres moments, tout est fluide et vous pouvez aller plus vite (dans le respect des limitations de vitesse ;-))

Plusieurs facteurs peuvent impacter la qualité et la précision des résultats. Il est donc important d’effectuer ces tests minutieusement avant de commencer à analyser les résultats.

Voyons comment procéder.

1. Effectuer plusieurs tests

Faire plusieurs tests va inévitablement vous procurer des résultats différents qui dépendent de l’encombrement de la bande passante, comme nous venons de vous l’expliquer avec la métaphore de l’autoroute.

Le plus important est de regarder sur chaque test le temps que prend l’affichage complet de votre site. Nous vous recommandons de réaliser chaque test 3 fois.

A partir de là, vous pourrez décider d’intervenir ou pas en ayant un temps moyen.

2. Tester différents lieux géographiques

Si la plupart de vos visiteurs viennent d’Europe, alors tester votre site depuis des serveurs localisés aux Etats-Unis ne sera pas pertinent. Il faut donc sélectionner un lieu situé dans votre zone de chalandise.

Pour savoir d’où viennent vos visiteurs, vous pouvez utiliser un outil de statistiques comme Google Analytics.

Si vos visiteurs viennent du monde entier, alors vous devrez faire plusieurs tests en variant les localisations pour voir si les performances varient.

3. Vérifier que le cache est activé

Si vous utilisez un système de cache, activez-le avant de lancer vos tests. Cela vous permettra de mesure l’efficacité du cache.

Le problème est que certaines solutions de cache fonctionnent seulement quand un premier utilisateur vient sur une page. Ce qui signifie que le temps que le cache complet soit reconstitué peut être long et ça peut perturber vos tests selon le moment où vous les lancez.

Nous recommandons WP Rocket comme système de cache, très facile à utiliser (quelques clics sans avoir besoin de comprendre plein de notions techinques). Son atout est de mettre tout votre site en cache, sans attendre la visite des visiteurs.

4. Vérifier la performance de votre Firewall / CDN

Les systèmes de cache sont performants mais ont aussi leurs limites. Par exemple, ils ne peuvent pas bloquer les attaques DDOS et les tentatives d’intrusions brute force. Ils ne peuvent rien faire non plus contre les robots de spams qui consomment votre bande passante.

C’est la raison pour laquelle vous pouvez utiliser un pare-feu (firewall) comme Sucuri pour bloquer ces requêtes.

Un autre moyen de gagner en performance est d’utiliser un CDN, c’est un système pour répartir vos ressources sur un réseau de serveurs situés dans le monde entier. Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire cet article : Améliorez la vitesse de votre site en installant un CDN.

Comprendre les résultats

Le paramètre le plus important à regarder est le temps utilisé pour charger votre site.

C’est le paramètre qui impacte le plus les visiteurs. En effet, si le site est long à charger, les visiteurs risquent de partir avant la fin, ont une mauvaise image de votre marque et vont penser que votre site est nul.

Si le site prend plus de 2 secondes à charger, alors il vous faut regarder les rapports détaillés pour voir quelle ressource le ralentit.

Habituellement, ce sont les images, les feuilles de style, les scripts venant de sites tiers, de vidéos hébergées sur des plateformes externes comme Youtube…

Regardez également combien de temps le serveur met à répondre à chaque demande et combien de temps il met à délivrer le 1er octet.

Assurez-vous aussi que la compression du navigateur (aussi appelée compression gzip) fonctionne. Cela réduit le poids des fichiers entre le serveur et le navigateur du visiteur en les compressant.

Si votre page a beaucoup d’images et de vidéos, vous pouvez utiliser une technique qui s’appelle le lazy load pour différer leur chargement. Cela permet de charger ces ressources au fur et à mesure quand le visiteur fait défiler la page. Cette option est disponible dans certains thèmes Premium, comme Avada.
Comme toujours, faites attention au poids de vos images.

Le second paramètre important est le TTFB (time to first byte). Si votre serveur est toujours lent, il faut contacter votre hébergeur, voire en changer.

Conclusion

Voilà, nous espérons que cet article vous aura permis de faire le point sur les performances de votre site internet.
Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous recommandons la lecture de ces 2 articles :

Si vous avez des questions, posez-les en commentaires ci-dessous.
Et n’hésitez pas à partager vos propres retours d’expérience !